Navigation – Plan du site
Notes de recherche

Du rythme d’usage du smartphone aux rythmes de vie : les normes temporelles informelles des pratiques d’une population étudiante

From Smartphone Uses Rhythms to Rhythms of Life: The Informal Temporal Norms of Practices of a Student Population
Alan Ouakrat
p. 301-321

Résumés

L’analyse de la dimension temporelle des usages du smartphone d’une population d’étudiants révèle l’incorporation de l’objet connecté à la vie quotidienne. D’une certaine façon, le smartphone disparaît en se banalisant dans les pratiques des usagers. Cet article vise à souligner les traits communs dans les comportements d’usages. La pratique est en effet structurée autour de normes temporelles informelles, caractérisées par un petit nombre d’applications consultées et des habitudes d’usages séquencées. En faisant apparaître les rythmes de vie des enquêtés, l’observation des rythmes d’usage du smartphone témoigne de sa forte intrication à la quotidienneté.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

Une enquête exploratoire fondée sur une application mobile
Des pratiques générationnelles du smartphone ?
La filière, un facteur pertinent pour discriminer les pratiques culturelles et numériques
Rendre comparables les usages du smartphone : catégoriser l’intensité des comportements d’usages
Un objet connecté intégré aux routines corporelles
Des rythmes d’usages du smartphone aux rythmes de vie des enquêtés
La concentration de l’attention des enquêtés sur un petit nombre d’applications
Des routines d’usage séquencées
Conclusion

Aperçu du début du texte

Le téléphone mobile est la technologie de l’information et de la communication (TIC) la plus répandue. En se généralisant, il ne suscite guère plus d’étonnement. Tout se passe comme si, désormais, il était pris-pour-acquis (Ling, 2012). La progression de l’équipement dans la population française a été fulgurante, passant entre 1998 et 2014, de 4 à 89 %. Désormais connecté, le téléphone mobile s’est installé dans notre expérience de la quotidienneté. Le smartphone est un téléphone mobile évolué, programmable et interactif, équipé d’une puissance de calcul informatique, de capteurs et d’une connectivité à l’internet. Il accompagne généralement tout au long de la journée l’usager et s’avère fortement intégré à la vie quotidienne : 7 personnes sur 10 ne l’éteindraient jamais (Cnil, 2011). En janvier 2015, il y avait 30,4 millions de mobinautes en France, soit 55,7 % de la population française âgée de 11 ans et plus. L’usage du web est en repli par rapport à celui des applications mobile...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Alan Ouakrat, « Du rythme d’usage du smartphone aux rythmes de vie : les normes temporelles informelles des pratiques d’une population étudiante », Questions de communication, 27 | 2015, 301-321.

Référence électronique

Alan Ouakrat, « Du rythme d’usage du smartphone aux rythmes de vie : les normes temporelles informelles des pratiques d’une population étudiante », Questions de communication [En ligne], 27 | 2015, mis en ligne le 01 septembre 2017, consulté le 27 juin 2017. URL : http://questionsdecommunication.revues.org/9851 ; DOI : 10.4000/questionsdecommunication.9851

Haut de page

Auteur

Alan Ouakrat

Centre d’analyse et de recherche interdisciplinaire sur les médias
Université Panthéon-Assas- Paris II
F-75006
alan.ouakrat@gmail.com

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page