Navigation – Plan du site
Dossier. L'alimentation, une affaire publique ?

La pyramide alimentaire : permanence et mutations d’un objet polymorphe controversé

The Food Pyramid: Permanence and Transformations of a Controversial Object
Susan Kovacs et Denise Orange-Ravachol
p. 129-149

Résumés

Objet visuel adopté depuis 1992 pour communiquer les recommandations nutritionnelles de plusieurs pays, la pyramide alimentaire a suscité de vives critiques tant sur le plan scientifique qu’au niveau de sa lisibilité. Pourtant, la pyramide dans sa version de 1992 – qui met en valeur les féculents et incite à limiter la consommation de produits sucrés et de graisses –, continue à résister aux tentatives de la détrôner ou de la remanier et se trouve intégrée dans de nombreux dispositifs de sensibilisation et d’éducation nutritionnelle à l’attention des jeunes. La permanence de cet objet semble s’expliquer par sa pertinence cognitive. Contrairement à la pyramide réaménagée des années 2000 elle ne déroge pas au sens commun, conjuguant une dimension descriptive des aliments et une dimension normative des comportements à privilégier. L’analyse d’un livret d’informations d’entreprise de restauration collective et d’un choix de manuels scolaires montre que la pyramide de 1992 peut parfois servir à évoquer les plaisirs de l’alimentation ou même à questionner la place des choix individuels au sein d’une société de consommation, mais qu’elle vient de plus en plus, notamment au sein de manuels scolaires récents, en tant qu’appui d’un discours éducationnel univoque et prescriptif.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

Les transformations récentes d’un objet scientifique éducatif
Comparaison de la pyramide des années 90 à celle des années 2000
Ce qui fonde le changement de discours
La publicisation de la pyramide alimentaire auprès des jeunes 
Une pyramide alimentaire d’entreprise de restauration collective : faire coïncider normes nutritionnelles et logique de plaisir
La pyramide dans les manuels scolaires : mises en scène ambiguës d’une norme nutritionnelle
La pyramide alimentaire dans des manuels de collège 
La pyramide alimentaire dans des manuels de l’école primaire
Conclusion

Aperçu du début du texte

Développée et diffusée à partir des années 90 par les pouvoirs publics de différents pays pour sensibiliser les citoyens à l’importance d’un régime « équilibré » (eufic, 2009), la pyramide alimentaire a provoqué de nombreuses réactions de contestation. Critiquée par des scientifiques, vilipendée par des journalistes et des blogueurs amateurs de nutrition, imitée, réécrite et parodiée par divers acteurs, la pyramide des années 90 – qui donne la part belle aux féculents, « socle » d’une alimentation diversifiée – semble « résister » aux différentes tentatives de détrônement, révision ou caricature. Il suffit de consulter le site de partage d’images Pinterest pour observer sa présence à côté de diverses versions concurrentes ou parodiques, telles des pyramides végétariennes, végétaliennes, « paléo », méditerranéennes et des réécritures humoristiques comme la pyramide de la « malbouffe » de la série télévisée d’animation Les Simpson. En France, malgré la prise de distance qu’effectue l’...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Susan Kovacs et Denise Orange-Ravachol, « La pyramide alimentaire : permanence et mutations d’un objet polymorphe controversé », Questions de communication, 27 | 2015, 129-149.

Référence électronique

Susan Kovacs et Denise Orange-Ravachol, « La pyramide alimentaire : permanence et mutations d’un objet polymorphe controversé », Questions de communication [En ligne], 27 | 2015, mis en ligne le 01 septembre 2017, consulté le 21 novembre 2017. URL : http://questionsdecommunication.revues.org/9720 ; DOI : 10.4000/questionsdecommunication.9720

Haut de page

Auteurs

Susan Kovacs

Groupe d’études et de recherche interdisciplinaire en information et communication
Université de Lille 3 Sciences humaines et sociales
F-59653
susan.kovacs@univ-lille3.fr

Denise Orange-Ravachol

Centre interuniversitaire de recherche en éducation
Université de Lille 3 Sciences humaines et sociales
F-59653
denise.orange@univ-lille3.fr

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page