Navigation – Plan du site
Dossier. L'alimentation, une affaire publique ?

Gouverner de l’intérieur

La prévention nutritionnelle comme mode de gestion publique du maintien des personnes âgées à domicile
Governing from the Inside. Nutritional Prevention as Public Management Mode for Keeping the Elderly at Home
Philippe Cardon
p. 63-77

Résumés

Gouverner de l’intérieur pour assurer une meilleure alimentation et garantir le maintien à domicile : les politiques nutritionnelles à destination des personnes âgées s’imbriquent fortement aux politiques publiques de maintien des personnes âgées à domicile qui, depuis le rapport Laroque, constituent le socle de la gestion du vieillissement en France. Si ces politiques nutritionnelles à destination des personnes âgées s’inscrivent pleinement dans le gouvernement des populations, ce cadre prescriptif passe, pour les personnes âgées, par un gouvernement des pratiques liées à l’alimentation via les aides à domicile au cœur du domicile privé. Ainsi les enjeux autour de l’alimentation des personnes âgées constituent-ils un objet d’étude remarquable pour qui veut comprendre comment une affaire privée (l’alimentation) devient une affaire publique (la prévention de la dénutrition).

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

Gouverner de l’intérieur
L’espace privé comme support de prévention contre la dénutrition
Quand améliorer l’alimentation est censé garantir le maintien à domicile
Gouverner l’intérieur : le devoir de « manger sainement »
Changer les représentations, les croyances et les habitudes…
Pour mieux aider à « se gouverner soi-même »
Gouverner les pratiques ou comment « surveiller » et « prévenir »
Les savoirs nutritionnels comme légitimation de l’intervention
Une approche médicalisée du gouvernement des pratiques…
Au cœur des pratiques professionnelles prescrites
Conclusion

Aperçu du début du texte

L’objet de cette contribution est l’étude du dispositif et des principes de normalisation, c’est-à-dire de la manière dont les pouvoirs publics élaborent la prévention nutritionnelle à destination des personnes âgées. En effet, depuis 2001, les personnes âgées font l’objet d’une politique publique de prévention nutritionnelle (via le Programme national nutrition santé – pnns – 2001-2005, 2006-2010, 2011-2015 ou encore le Plan national bien vieillir – pnbv). Elles sont désignées par les pouvoirs publics comme « population cible » car jugée « population à risque » en raison des risques de dénutrition liés à l’avancée en âge et de ses conséquences sur leur vie quotidienne. Outre la mise en conformité aux neuf objectifs nutritionnels prioritaires destinés à l’ensemble de la population française, l’objectif est de prévenir, dépister et limiter la dénutrition des personnes âgées, particulièrement chez celles vivant à domicile, la nutrition étant considérée, dans les programmes, comme un d...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Philippe Cardon, « Gouverner de l’intérieur », Questions de communication, 27 | 2015, 63-77.

Référence électronique

Philippe Cardon, « Gouverner de l’intérieur », Questions de communication [En ligne], 27 | 2015, mis en ligne le 01 septembre 2017, consulté le 19 août 2017. URL : http://questionsdecommunication.revues.org/9692 ; DOI : 10.4000/questionsdecommunication.9692

Haut de page

Auteur

Philippe Cardon

Centre de recherche Individus, épreuves, sociétés
Université Charles-de Gaulle – Lille 3
F- 59 653
philippe.cardon@univ-lille3.fr

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page