Navigation – Plan du site
Dossier. L'alimentation, une affaire publique ?

L’emprise du journalisme sur les catégories d’action publique

Le cadrage médiatique de la crise de la vache folle et ses usages dans le champ bureaucratique
Media-Driven Administrative Categories. The Media Framing of the Mad Cow Crisis and its Uses in the Bureaucratic Field
Jérémie Nollet
p. 21-39

Résumés

Interrogeant les présupposés du pouvoir prêté aux médias par les théories de la construction des problèmes publics, l’article examine comment les catégories d’action publique au prisme desquelles sont produites les politiques alimentaires par les ministères de l’Agriculture, de la Consommation et de la Santé ont été transformées à la suite de la crise de la vache folle de 1996. Le cadrage de ce problème public qui a été consacré dans le champ journalistique s’est retrouvé en partie institué dans les structures administratives, non pas par un effet propre de la médiatisation, mais par son usage stratégique par des réformateurs à l’intérieur du champ bureaucratique. Ainsi les transformations des catégories d’action publique apparaissent-elles comme le résultat d’une révolution symbolique dans le champ administratif légitimée par les références à la représentation médiatique du problème de la vache folle.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

Les catégorisations journalistiques du problème de la vache folle : la sécurité sanitaire des aliments
L’ordre bureaucratique renversé… à la suite de la crise de la vache folle
La dgal, de la santé vétérinaire à la répression de l’insécurité sanitaire
À la dgccrf, des fraudes à la sécurité des consommateurs
À la dgs, de la régulation de la santé publique à la gestion des risques
Révolutions symboliques dans les directions ministérielles : la mobilisation des catégories journalistiques dans les luttes administratives
Les enjeux spécifiquement bureaucratiques des réorganisations
Intérêts à la subversion de l’ordre bureaucratique et stratégies réformatrices
Les mécanismes sociaux de l’effectivité des sanctions journalistiques dans le champ administratif
Conclusion

Aperçu du début du texte

Les deux « crises » qui éclatent en France, en mars 1996 et à l’autonome 2000, à propos de la « vache folle » comptent parmi les événements qui ont bouleversé le plus profondément le secteur alimentaire ces dernières décennies. Événements traumatiques, ces crises ont ébranlé les pratiques des consommateurs (Raude, 2008), des éleveurs, des industriels et des hauts fonctionnaires gestionnaires de ce secteur. Événements médiatiques (Champagne, 2000), elles ont été pendant quelques semaines omniprésentes sur l’agenda journalistique. Événements politiques, elles sont réputées avoir été à l’origine d’une importante réorientation des politiques publiques alimentaires au profit des principes de santé publique. La création de l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (afssa) par la loi du 1er juillet 1998 en est la manifestation institutionnelle la plus visible (Besançon, 2010). Mais cette évolution se traduit aussi dans la réforme des directions générales qui, au sein des minist...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jérémie Nollet, « L’emprise du journalisme sur les catégories d’action publique », Questions de communication, 27 | 2015, 21-39.

Référence électronique

Jérémie Nollet, « L’emprise du journalisme sur les catégories d’action publique », Questions de communication [En ligne], 27 | 2015, mis en ligne le 01 septembre 2017, consulté le 01 mai 2017. URL : http://questionsdecommunication.revues.org/9670 ; DOI : 10.4000/questionsdecommunication.9670

Haut de page

Auteur

Jérémie Nollet

Laboratoire des sciences sociales du politique
Institut d’études politiques de Toulouse
F-31685
jeremie.nollet@sciencespo-toulouse.fr

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page