Navigation – Plan du site
Dossier. La pornographie et ses discours
Des lieux discursifs

Le casting, lieu d’autolégitimation du dispositif pornographique

Castings: The Place where the Pornographic Device Legitimates Itself
Dominique Maingueneau
p. 93-110

Résumés

Cet article aborde la pornographie selon le point de vue de l’analyse du discours. Il s’intéresse à son vecteur aujourd’hui dominant, les vidéos sur les sites web. Après avoir mis en évidence les caractéristiques majeures des sites pornographiques et de la façon dont le langage y est utilisé, il se focalise sur l’un de ses genres, le « casting » d’acteurs amateurs. Celui-ci commence par l’entretien d’embauche de femmes (parfois des couples hétérosexuels) qui postulent pour tourner dans un film pornographique et s’achève par une performance sexuelle. L’article étudie le fonctionnement de ce genre en analysant deux extraits vidéo tirés de la série populaire « Les castings de Philippe Lhermite ». Ainsi peut-on observer comment l’interaction est conduite par le recruteur de façon à permettre au dispositif pornographique de s’autolégitimer.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2018.
Consulter cet article

Plan

Le casting
Les castings de Philippe Lhermite
Deux extraits
La séquence « Présentation »
2. La séquence « Motivations »
3. La séquence « Négociation »
4. La séquence « Vie privée »
Conclusion

Aperçu du début du texte

Après avoir été portée par des publications clandestines cachées dans les recoins des domiciles, à partir des années 60 la pornographie a su tirer parti de l’évolution des technologies : cinéma, magnétoscope, lecteur de dvd, ordinateurs, smartphones, tablettes... Aujourd’hui, le web est le mode de consommation très largement dominant, grâce à un piratage globalisé et systématique. Il est particulièrement approprié au caractère « atopique » (Maingueneau, 2007) de la pornographie : à tout moment et en tout lieu, à partir du moment où ils disposent d’une connexion internet, les usagers peuvent faire apparaître ou disparaître en un clic films et images.

Sur le web, la pornographie a développé ses propres agencements. La page d’accueil qui s’offre aux pornautes « est occupée en grande partie par un mur de vignettes (thumbnails) » (Perea, 2012 : 7) qui sont des images extraites des vidéos correspondantes. Ces vignettes, accompagnées de légendes (« Big butt mom with small tits anal », « He...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Dominique Maingueneau, « Le casting, lieu d’autolégitimation du dispositif pornographique  », Questions de communication, 26 | 2014, 93-110.

Référence électronique

Dominique Maingueneau, « Le casting, lieu d’autolégitimation du dispositif pornographique  », Questions de communication [En ligne], 26 | 2014, mis en ligne le 31 décembre 2016, consulté le 20 novembre 2017. URL : http://questionsdecommunication.revues.org/9246 ; DOI : 10.4000/questionsdecommunication.9246

Haut de page

Auteur

Dominique Maingueneau

Sens, texte, informatique, histoire
Université Paris-Sorbonne
F-75005
dominique.maingueneau@paris-sorbonne.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page