Navigation – Plan du site
Dossier. La pornographie et ses discours
Présentation

Porn studies et études de la pornographie en sciences humaines et sociales

Porn Studies and Studies of Pornography in Humanities and Social Sciences
Émilie Landais
p. 17-37

Résumés

L’article interroge la domination des porn studies sur les discours scientifiques français relatifs à la pornographie. Il parcourt la façon dont s’organisent les savoirs sur la pornographie en procédant à l’analyse de l’émergence de cet objet en France. Empruntée à Michel Espagne et Michael Werner, la méthode du transfert culturel permet de déceler différents consensus sociaux et académiques sur les effets révélateurs de la pornographie. Celle-ci possède des temporalités, des contextes et des définitions déjouées par certaines controverses scientifiques significatives de phénomènes culturels nouveaux qui, en s’axiomatisant, élargissent le paradigme des études qui lui sont consacrées.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2018.
Consulter cet article

Plan

Historiographie et cartographie de la pornographie dans les shs
Historicité et critères définitionnels
Légitimité de la pornographie dans les shs
L’organisation des savoirs, aperçu de la pornographie comme objet scientifique
Corpus
Le cas des études américaines
Le cas des études françaises
Traductions et transferts culturels, l’on/scénité des porn studies en France
Conclusion

Aperçu du début du texte

Selon une perspective interdisciplinaire, nous analysons à l’aune des théories du transfert culturel, les liens qu’il est possible d’établir entre les porn studies anglophones, héritières des cultural studies, et les études de la pornographie dans les sciences humaines et sociales (shs) en France. Employée depuis maintenant une vingtaine d’années, cette notion de transfert culturel – empruntée à Michael Werner et Michel Espagne – permettra, d’abord à l’échelle nationale, puis à l’échelle internationale, de mettre en rapport des discours académiques dont on suppose qu’ils entretiennent des relations entre eux. Le discours sera considéré comme une production verbale dynamique en relation avec le contexte qui le détermine en partie. Nous contextualiserons et historiciserons donc les grands moments de l’essor de la pornographie en tant qu’objet scientifique. Enfin, il s’agira de comprendre si le paradigme des porn studies, qui a émergé il y a maintenant deux décennies sur un campus cali...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Émilie Landais, « Porn studies et études de la pornographie en sciences humaines et sociales », Questions de communication, 26 | 2014, 17-37.

Référence électronique

Émilie Landais, « Porn studies et études de la pornographie en sciences humaines et sociales », Questions de communication [En ligne], 26 | 2014, mis en ligne le 31 décembre 2016, consulté le 23 novembre 2017. URL : http://questionsdecommunication.revues.org/9216 ; DOI : 10.4000/questionsdecommunication.9216

Haut de page

Auteur

Émilie Landais

Centre de recherche sur les médiations
Université de Lorraine
F-57000
landais.emilie@gmail.com

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page