Navigation – Plan du site
Dossier. La ville, une œuvre ouverte ?

Leçons de démocratie urbaine

Lessons from Urban Democracy
Pierre Hamel
p. 61-79

Résumés

Ces dernières années, le thème de la participation des citoyens aux affaires urbaines a donné lieu à de nombreux travaux de recherche. Malgré des interprétations diamétralement opposées en ce qui concerne la signification du phénomène, cela n’explique pas sa faible portée sur les plans social et politique. De fait, on doit plutôt regarder du côté des schémas d’analyse auxquels les chercheurs ont recours. Il apparaît que ceux-ci sont trop centrés sur le discours des acteurs, délaissant leur articulation aux facteurs structurels et aux transformations du cadre de l’action dans lequel prend place la participation. C’est ce que révèle l’étude de celle-ci à partir d’une sociologie de l’action collective qui met l’accent sur l’ambivalence. Ce qui compte avant tout est la capacité des acteurs à recomposer l’action. Cela ne peut être entrepris sans tenir compte des facteurs de structuration du social, des conflits qui en découlent et du caractère ambivalent de l’action.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2018.
Consulter cet article

Plan

Le thème de la participation et les études urbaines
Enjeux et portée de la participation
Mesurer la compétence civique des citoyens
Citoyenneté et cadre urbain
Villes et villes-régions
Un tissu urbain en transformation
Des lectures contrastées de la métropolisation
Participation et normes démocratiques
Conclusion

Aperçu du début du texte

Malgré un retour en force du débat sur la démocratie au cours des deux dernières décennies, le thème de la participation des citoyens aux affaires urbaines, tel que traité par les travaux dans le domaine de la sociologie politique, aide peu à éclairer les choix collectifs en matière de planification, de développement et de design des villes contemporaines. S’il est vrai que ce thème a parfois donné lieu à des interprétations qui sont diamétralement opposées (Beaumont, Nicholls, 2008), ce n’est pas ce qui explique sa faible portée tant heuristique que morale. À l’échelle des grandes agglomérations urbaines, le principe d’une contribution équitable de tous à la définition du bien public, à sa défense ou à sa mise en œuvre – principe présent au cœur du paradigme participatif – ne suffit pas à promouvoir l’égalité vue sous l’angle de l’une des valeurs cardinales de la démocratie. Ce constat découle d’un examen rétrospectif des travaux sur la participation des citoyens dans le cas de la ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Pierre Hamel, « Leçons de démocratie urbaine », Questions de communication, 25 | 2014, 61-79.

Référence électronique

Pierre Hamel, « Leçons de démocratie urbaine », Questions de communication [En ligne], 25 | 2014, mis en ligne le 01 juillet 2016, consulté le 17 octobre 2017. URL : http://questionsdecommunication.revues.org/8942 ; DOI : 10.4000/questionsdecommunication.8942

Haut de page

Auteur

Pierre Hamel

Département de sociologie
Université de Montréal
CA-H3C 3J7
pierre.hamel@umontreal.ca

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page