Navigation – Plan du site
Revues

Argumentation et analyse du discours

Notice révisée le 02/05/2012

Revue de sciences du langage croisant les analyses du discours, de la rhétorique et de l'argumentation. Rédigée en langue française, elle émane du groupe de recherche Analyse du discours, argumentation, rhétorique (ADARR) du Département de français de l’université de Tel-Aviv.

Derniers articles

S’abonner à ce flux
  • > Circulation et modélisation du discours testimonial dans le champ scolaire : l’exemple des manuels

    Cet article se propose d’aborder la question du témoignage sous l’angle de l’analyse du discours en s’intéressant plus particulièrement au processus de « modélisation » du discours du témoin dans le champ scolaire. On assiste en effet à un « conditionnement du lisible » (Kuentz 1972), visant à faire de ce discours, a priori dénué de toute intention argumentative, un discours modélisé et qui fournit à son tour un certain modèle discursif. Nous développerons deux exemples d’opérations normative...

  • > De la contestation doxique dans le champ discursif de l’école française

    Dans cet article, on cherche à analyser les dynamiques en jeu dans le champ discursif de l’école en France. Pour rendre compte de la diversité des manifestations du dissensus on a examiné des discours contestataires à différents niveaux de la diffusion doxique : rapport interne au ministère de l’éducation nationale, écrits réflexifs de futurs enseignants en formation et intervention politico-médiatique sont des exemples de réaction aux décisions institutionnelles que l’on met en rapport avec ...

  • > Kerbrat-Orecchioni, Catherine. 2017. Les débats de l’entre-deux-tours des élections présidentielles françaises. Constantes et évolutions d’un genre (Paris : L’Harmattan)

    Catherine Kerbrat-Orecchioni, auteure de quelques ouvrages magistraux sur (entre autres) la subjectivité dans le langage, l’implicite et les interactions verbales, se penche ici sur un objet singulier : le débat télévisé de l’entre-deux tours des élections présidentielles françaises. Il s’agit d’un type d’interaction orale singulier qui relève de « la confrontation publique de points de vue au moins partiellement divergents […] accompagnée du désir manifesté par chaque débatteur de l’emporter...

  • > Numérique éducatif et interdiscursivité : comment la circulation de mots d’ordre contribue à la mobilisation des acteurs

    À partir d’un corpus de productions discursives enjoignant les acteurs de l’éducation à s’emparer d’outils numériques dans leurs pratiques enseignantes, nous nous intéressons ici à la façon dont des segments de discours de dimensions variables et de caractère plus ou moins figé entrent en circulation d’un genre à un autre. Plus précisément, cet article s’appuie sur l’analyse de modalités de reprise et de reformulation d’unités discursives détachables, et sur l’examen des cooccurrents de « cré...

  • > Praxis et anti-praxis des revues intellectuelles de l’immédiat après-guerre

    L’analyse sociodiscursive des textes de présentation des revues intellectuelles de l’immédiat après-guerre, et plus particulièrement de celui de Socialisme ou Barbarie, met en lumière une série d’éléments rhétoriques et argumentatifs propres au contexte socio-historique dans lequel elles évoluent, aux logiques éditoriales structurant l’espace des revues et à la formation discursive marxiste. D’une part, l’ancrage de ces productions intellectuelles dans un registre polémique de dispute idéolog...

  • > Argumentation scolaire et socialisation politique en Chine et en France

    Le présent article est consacré au yìlùnwén, genre argumentatif scolaire qui joue, dans l’enseignement secondaire chinois, un rôle analogue à celui dévolu à la dissertation dans le domaine français. En analysant la scénographie prototypique de l’essai chinois et en la comparant avec la scène de parole prévalente dans son correspondant français, nous nous attachons à montrer comment, par le biais des contraintes énonciatives qui leur sont propres, yìlùnwén et dissertation obligent, chacun à sa...

  • > Les traces écrites scolaires : une cristallisation de discours

    Nous analysons l’élaboration de la trace écrite du travail de la classe, en français, en séance de lecture, à partir de l’observation de classes de dernière année d’école primaire et de première année d’enseignement secondaire. Cette trace du travail de la classe est consignée dans les cahiers ou les classeurs des élèves, sous la conduite de l’enseignant. Coproduite par les acteurs de la classe, elle se constitue en texte du savoir scolaire dans la communauté de la classe durant la séance qui...

  • > Quel rapport entre passé et présent dans les manuels scolaires d’histoire en France et en Allemagne ?

    Cet article fait état des résultats d’une analyse du discours contrastive de manuels d’histoire en France et en Allemagne, et plus précisément des chapitres portant sur la Première Guerre Mondiale. Il s’agit de montrer quelles représentations les auteurs des manuels étudiés proposent du rapport entre « le passé » et le présent dans lequel a lieu l’enseignement/apprentissage. Le positionnement dans le temps au sens large est étudié à travers les titres des manuels, l’emploi des temps grammatic...

  • > Paroles d’enseignants sur l’écriture : recherche et institution en concurrence

    L’article présente les résultats d’une recherche effectuée dans trois secteurs scolaires (rural, urbain, périurbain) du val de Loire (France) où des enseignants de dernière année du primaire (CM2) et de première année du secondaire (6e) ont été interrogés cinq à dix ans après avoir quitté leur centre de formation. La parole des enseignants est analysée en vue d’identifier la part d’appropriation-reformulation des prescriptions institutionnelles et celle des idées, concepts et principes issus ...

  • > Une approche comparative des discours institutionnels en éducation aux médias : une analyse socio-anthropologique

    Dans une démarche à la fois diachronique et synchronique, ce texte fait état d’une analyse socio-anthropologique des discours officiels sur l’éducation aux médias dans trois contextes distincts (Australie, Québec, France). La spécificité des instances énonciatives y est questionnée à travers une approche comparative internationale en vue de dévoiler le rapport que les énoncés entretiennent avec le contexte socio-culturel duquel ils émergent. Il apparaît que l’éducation aux médias est un domai...