Navigation – Plan du site
Revues

Études de communication

Notice révisée le 02/05/2012

Revue internationale consacrée aux études en sciences de l'information, de la communication et de la documentation.

Derniers articles

S’abonner à ce flux
  • > Dossier tematico n° 51 “La pubblicità che resta: usi e riattualizzazioni degli artefatti pubblicitari del passato”

    A cura di Simona De Iulio (GERiiCO, Università di Lille Sciences humaines et sociales) e Carlo Vinti (SAAD, Scuola di Ateneo di Architettura e Design, Università di Camerino)

    Il fenomeno della sopravvivenza della pubblicità del passato sarà il tema al centro del prossimo numero della rivista Etudes de communication. Più precisamente, questo numero tratterà di ciò che si fa degli artefatti pubblicitari une volta esaurita la loro funzione commerciale.

    Manifesti, annunci, oggetti p...

  • > Dossier thématique n° 51 « La publicité qui reste : usages et réactualisation des artefacts publicitaires du passé »

    Coordination : Simona De Iulio (GERiiCO, Université de Lille Sciences humaines et sociales) et Carlo Vinti (SAAD, École d’architecture et design, Université de Camerino)

    Le phénomène de la survivance de la publicité du passé sera l’objet du prochain dossier thématique d’Études de communication. Plus précisément, ce dossier traitera de ce que l’on fait des artefacts publicitaires une fois leur fonction marchande initiale achevée.

    Les affiches, les annonces dans la presse, les obj...

  • > Special issue nb 51 “Advertisements from the Past: Uses and Reactualisations of Advertising Artifacts”

    Coordination: Simona De Iulio (GERiiCO, University of Lille, Humanities and Social Sciences) and Carlo Vinti (SAAD, Architecture and Design School, University of Camerino)

    The upcoming thematic issue of Études de communication will focus on the phenomenon of advertising from the past that survives into the present. In particular, this issue will address the following question: what happens to advertising artifacts once they have fulfilled their marketing function?

    Posters, press ...

  • > « Théorie du genre », #theoriedugenre : stratégies discursives pour soustraire la « différence des sexes » des objets de débat

    Cet article étudie la (re)production de la « différence des sexes » et des rapports de pouvoir qui la naturalisent à travers l’analyse des processus de médiatisation de l’opposition au concept de genre dans Twitter. Comment l’appareillage de la circulation, de l’indexation et de l’intersémioticité des textes influe-t-il sur les tentatives de neutralisation des termes du lexique féministe ? Pour répondre à cette question, j’analyse une base de 16 741 tweets publiés entre le 5 octobre 2014 et l...

  • > La microfinance et ses portraits : médiations paradoxales de la parole des « pauvres »

    L’article analyse le cas de l’accès, multiplement médié, à l’espace public médiatique ouvert à la parole des « pauvres » par la Campagne du Sommet du microcrédit, réseau hétérogène d’acteurs qui engagent un plaidoyer actif en faveur de la reconnaissance du microcrédit comme outil efficace dans la lutte contre la pauvreté. La personne et la parole des « pauvres », saisies dans la forme sémiotique du portrait, circulent médiatiquement. Les modes de représentation et leurs effets de sélection pr...

  • > Marion Coville, Noémie Couillard et Karin Schlageter (dir.) : Les coulisses du musée

    Ce numéro 12 de la revue POLI se veut original, en harmonie avec son titre et de fait, il nous propose d’explorer ce qui, dans l’espace muséal, est rarement étudié : « les pratiques quotidiennes des professionne-l-le-s restées dans l’ombre en raison de leur caractère usuel et routinier » (4e de couverture). Mais il nous fait découvrir plus que des coulisses : une manière de voir et de faire le musée qui engage le lecteur dans une expérience esthétique autant que dans un travail intellectuel d...

  • > Jean-Paul Fourmentraux (dir.) : Digital Stories. Arts, design et cultures transmédia

    Digital Stories, dirigé par Jean-Paul Fourmentraux, se propose d’analyser les nouvelles pratiques de la narration numérique. Du web-documentaire aux livres interactifs ou aux œuvres transmédia, les auteurs qui ont participé à l’ouvrage interrogent les nouvelles manières de penser des récits numériques. L’angle d’analyse est celui de l’engagement des publics. Les textes examinent donc l’articulation entre pratiques collectives et interactivité. Les récits s’adaptent à des contextes médiatique...

  • > Stratégies de légitimation et configurations discursives de la « cause des hommes »

    Cet article s’intéresse aux discours de la « cause des hommes », qui portent sur trois thématiques principales : la « crise de l’identité masculine », les droits des pères divorcés, et les hommes battus. Ces énonciateurs, que leurs contradicteur.e.s qualifient de « masculinistes », postulent une hégémonie féministe et se positionnent comme un contre-public minoritaire, porteur d’un discours contre-hégémonique. Dénonçant la difficulté d’accès aux arènes les plus institutionnelles de l’espace p...

  • > Pierre Delcambre et Céline Matuszak (dir.) : Écrire au magistrat : nouvelles normes, nouvelles contraintes

    Cet ouvrage collectif dirigé par Pierre Delcambre et Céline Matuszak est l’un des aboutissements d’une recherche, mêlant commande institutionnelle et expertise scientifique, portée à la fois par l’École nationale de la protection judiciaire de la jeunesse (ENPJJ), la Direction de la protection judiciaire de la jeunesse et le Groupement d’études et de recherche interdisciplinaire en information et communication (laboratoire GERiiCO). Organisé en deux parties divisées chacune en cinq chapitres...

  • > De RESF en 2006 à « l’affaire Leonarda » en 2013 : les familles sans-papiers dans l’espace médiatique français

    Cet article propose une réflexion sur la mise en visibilité des familles sans-papiers dans les médias nationaux français (presse écrite et télévision). L’analyse comparée de deux événements fortement médiatisés – la mobilisation du Réseau Éducation sans frontières en 2006 et l’« affaire Leonarda » en 2013 –, nous permet de saisir les termes dans lesquels se structure le débat public sur la question des familles sans-papiers, ainsi que les normes et les logiques sociopolitiques qui sous-tenden...