Navigation – Plan du site
Échanges

Nouvelle narratologie, nouveau récit

New Narratology, New Story
Jan Baetens
p. 231-243

Résumés

Cet article est moins une « réplique » aux propositions critiques de Raphaël Baroni dans « L’Empire de la narratologie, ses défis et ses faiblesses » qu’une tentative de situer les débats actuels sur la narratologie dans un autre contexte. D’abord, on s’efforce de revenir à l’âge d’or du structuralisme, qui fut aussi une époque marquée par un refus catégorique du récit. Dans un deuxième temps, on propose une nouvelle lecture de la tension entre narratologie générale et narratologie appliquée, qui débouche à la fois sur une défense de la théorie « pure » et sur une redéfinition des formes et des enjeux de la narratologie comme boîte à outils.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

Narratologie et adversaires du récit
Raconter n’importe quoi ?
Le récit et son enveloppe matérielle
Conclusion

Aperçu du début du texte

L’intervention de Raphaël Baroni (2016) sur l’état présent de la narratologie est un diagnostic d’une grande honnêteté. Elle apporte une série de réponses à une situation d’autant plus préoccupante que la prolifération des travaux qui se réclament de la narratologie risque d’en dissimuler la gravité. Le succès actuel des études narratologiques, dit en substance Raphaël Baroni, se construit sur une double erreur qui peut à court terme compromettre, voire épuiser la discipline. Plus il y a de narratologues, en herbe ou blanchis sous le harnais, moins il y a de narratologie, au sens fort du terme. Les deux erreurs que pointe Raphaël Baroni sont d’ailleurs directement liées et on pourrait les reformuler comme suit. D’une part, l’objet même de la discipline a changé : au récit comme objet théorique digne de ce nom, rehaussé parfois d’une majuscule, on préfère maintenant les récits plus anecdotiques tels qu’une myriade d’entre eux naissent, se développent et disparaissent dans presque tou...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jan Baetens, « Nouvelle narratologie, nouveau récit », Questions de communication, 31 | 2017, 231-243.

Référence électronique

Jan Baetens, « Nouvelle narratologie, nouveau récit », Questions de communication [En ligne], 31 | 2017, mis en ligne le 01 septembre 2019, consulté le 19 novembre 2017. URL : http://questionsdecommunication.revues.org/11126 ; DOI : 10.4000/questionsdecommunication.11126

Haut de page

Auteur

Jan Baetens

mdrn/Literature and Media Innovation
Katholieke Universiteit Leuven
B-3000
jan.baetens[at]kuleuven.be

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page