Navigation – Plan du site
Notes de recherche

Identités, terroirs et modèles productifs

Le système des AOC entre vins du Nouveau Monde et nouveaux mondes des vins
Productive Identities, Soils and Models. The System of the AOC between Wines of the New World and New Worlds of the Wines
Stéphane Olivesi
p. 327-350

Résumés

Confronté à la double concurrence des vins du Nouveau Monde et des vins d’artistes, le modèle français et, par extension, européen des appellations ne s’impose plus avec la même évidence que par le passé. Partant de ce constat, l’article analyse la reconfiguration des mondes du vin sous l’angle socio-économique en s’attachant en particulier aux structurations de la production à partir des logiques marchandes. Au moyen de données recueillies principalement auprès de vignerons et de responsables d’organismes de défense et de gestion, il montre que la dépendance croissante à l’égard des marchés, autrement dit la structuration de la production par l’aval, explique plusieurs phénomènes majeurs : la segmentation de cette même production ; la dissipation des modèles productifs ; la redéfinition des identités et des logiques de marque ; l’émergence de la figure du vigneron-artiste ; la normalisation gustative des vins ; la rationalisation des différents formats de production…

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2020.
Consulter cet article

Plan

(Re-)produire dans le cadre des AOC
Les AOC et les dynamiques collectives d’intégration et de promotion
Un modèle contesté
Les limites d’un modèle
Des identités brouillées
Modèles productifs et typologie de marques
L’AOC derrière les labels
L’avenir durera-t-il ?

Aperçu du début du texte

Pour souscrire à l’erre du temps, il eût été commode d’intituler cet article « Les aoc à l’heure de la mondialisation », mais il a paru préférable et – surtout – plus juste de saisir « la crise » ou, tout du moins, l’actuelle mise en débat des appellations d’origine contrôlée (aoc) vitivinicoles comme l’effet d’une double tension résultant :

  • d’une part, de la production quantitative de vins du « Nouveau Monde » (nm), mettant en avant le cépage, privilégiant une logique de marque de type industriel et une consommation de masse, s’adossant à des économies d’échelle, mobilisant systématiquement les apports d’une œnologie interventionniste et du marketing… ;

  • d’autre part, de la segmentation croissante des mondes de la production autour de nouveaux labels, souvent liés à l’agriculture biologique et à des mouvances plus informelles telles « les vins nature » (vn), de l’intégration non plus horizontale (par l’appellation) mais verticale (par l’instauration de nouveaux rapports du producteur...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Stéphane Olivesi, « Identités, terroirs et modèles productifs », Questions de communication, 29 | 2016, 327-350.

Référence électronique

Stéphane Olivesi, « Identités, terroirs et modèles productifs », Questions de communication [En ligne], 29 | 2016, mis en ligne le 30 juin 2018, consulté le 28 juin 2017. URL : http://questionsdecommunication.revues.org/10501 ; DOI : 10.4000/questionsdecommunication.10501

Haut de page

Auteur

Stéphane Olivesi

Centre d’histoire culturelle des sociétés contemporaines
Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines
F-78047
stephane.olivesi@uvsq.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page