Navigation – Plan du site
Échanges

De la recherche en communication : matérialité, critique et idéologie(s)

On Research in Communication: Materialism, Critique and Ideologies
David Douyère
p. 195-221

Résumés

La recherche sur l’information et la communication a tout intérêt à considérer les dispositifs matériels, et à engager une approche critique à l’égard de la façon dont les pouvoirs se servent de la communication, sous ses différentes formes. La recherche permet de mettre à jour les idéologies sous-jacentes, y compris celle qui enserre le chercheur. S’en déprendre totalement est impossible. Faut-il pour autant réactiver et affirmer une perspective matérialiste critique ? L’article tentera de montrer qu’il est possible d’exercer une liberté critique de la recherche en communication, qui ne l’assigne ni à une croyance ni à un dogme ni à une histoire, et lui permette d’être mobile. La place de l’institution universitaire et disciplinaire sera également reconsidérée, non comme un carcan étouffant la pensée et un signe de morbidité, mais comme un espace professionnel au sein duquel une respiration est possible, accueillant l’extérieur, de façon ouverte. Ce dialogue avec l’article « Du matérialisme comme principium d’un agenda de recherche critique en communication » de Fabien Granjon (2015) entend donc préciser ce que sont, à notre sens, les sciences de l’information et de la communication, et de quelle manière nous pouvons les travailler, librement.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2020.
Consulter cet article

Plan

Chemin(s)
Que sont les sciences de l’information et de la communication ?
L’idéologie dans la société et dans la science
La totalité communicationnelle (n’existe pas)
Matérialité et matérialisme
La « politique de la pensée »
De l’émancipation
La division du travail de la recherche
Le formatage disciplinaire académique et la skholè
La praxis révolutionnaire
La langue
L’exercice de la séduction radicale
L’archéologie
Conclusion

Aperçu du début du texte

La diversité des positions de recherche disponibles pour les travaux élaborés dans le champ des sciences de l’information et de la communication (sic), notamment dans une perspective critique, ferait aisément perdre son latin. Faut-il cependant (se) donner un principe à la recherche menée sur les phénomènes d’information et de communication, inséparablement liés, et toujours liés à des enjeux sociaux et politiques ? Ne serait-ce pas a contrario une absence de principe qu’il faudrait adopter, se tenant à l’écoute des terrains, textes, images et situations, cherchant à les corréler et éventuellement à les interpréter ensuite, s’efforçant de repérer les organisations et les tensions à l’œuvre ? Ne s’agit-il pas d’abord d’entendre, ce qui vient, ne vient pas, ne vient plus, de voir ce que cela forme, ou non, de communication ? Ou bien faudrait-il informer, au sens kantien, la recherche d’une orientation préalable qui trouverait sa persistance dans la traversée de matériaux dont elle sai...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

David Douyère, « De la recherche en communication : matérialité, critique et idéologie(s) », Questions de communication, 29 | 2016, 195-221.

Référence électronique

David Douyère, « De la recherche en communication : matérialité, critique et idéologie(s) », Questions de communication [En ligne], 29 | 2016, mis en ligne le 30 juin 2018, consulté le 24 juin 2017. URL : http://questionsdecommunication.revues.org/10461 ; DOI : 10.4000/questionsdecommunication.10461

Haut de page

Auteur

David Douyère

Pratiques et ressources de l’information et des médiations
Université François-Rabelais, Tours
F-37082
david.douyere@univ-tours.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page