Navigation – Plan du site
Dossier. Plasticité des dispositifs numériques

Le produsage des hashstags sur Twitter, une pratique affiliative

The Produsage of the Hashstags on Twitter, an Affiliative Practice
Florence Thiault
p. 65-79

Résumés

L’article présente une recherche sur les fonctions d’une plateforme du web social dans une communauté professionnelle identifiée. L’objectif est d’analyser les caractéristiques des hashtags attribués par des internautes experts sur le réseau social numérique Twitter. Cette étude exploratoire s’appuie sur un corpus de tweets constitué sur le critère de l’affiliation à la communauté professionnelle des professeurs-documentalistes. À partir d’une comparaison de l’usage des hashtags dans des comptes Twitter institutionnels et personnels, nous analysons les fonctions sémantiques et pragmatiques de ces outils d’indexation. Une attention particulière est portée au rapprochement entre les pratiques professionnelles d’indexation thématique et leurs variations dans les messages en ligne.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

Les fonctions du hashtag
Le sociolecte de Twitter
Le produsage : l’usager actif
Le hashtag : une catégorie folksonomique
Le hashtag : outil de coordination sociale
Les hashtags comme objet de recherche
La constitution de l’échantillon
La méthode de collecte
Étudier l’indexation collaborative par hashtags
Les fonctions pragmatiques et sémantiques
Une nouvelle pratique discursive
L’indexation par un usager expert
Vocabulaire contrôlé versus folksonomie
Conclusion

Aperçu du début du texte

L’adoption du réseau social numérique (rsn) Twitter dans l’exercice du métier de professeur-documentaliste questionne les pratiques informationnelles personnelles et professionnelles. Se pose d’abord la question de la fonction de cette plateforme de microblogging dans l’écologie informationnelle des professeurs-documentalistes en charge des centres de documentation et d’information (cdi) des établissements scolaires du second degré en France. L’enquête du site Savoirs cdi (2014) informe sur l’adoption de Twitter dans cette profession, parmi d’autres réseaux tels Pearltrees, Facebook... Twitter apparaît comme le réseau social le plus utilisé à des fins professionnelles (34 % des réponses des enquêtés). La logique d’usage du dispositif socio-technique repérée dans cette communauté consiste principalement à réaliser une veille informationnelle sur des thématiques choisies, à diffuser des informations (actions de communication) et à partager des contenus autour de centres d’intérêt entr...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Florence Thiault, « Le produsage des hashstags sur Twitter, une pratique affiliative  », Questions de communication, 28 | 2015, 65-79.

Référence électronique

Florence Thiault, « Le produsage des hashstags sur Twitter, une pratique affiliative  », Questions de communication [En ligne], 28 | 2015, mis en ligne le 31 décembre 2017, consulté le 23 octobre 2017. URL : http://questionsdecommunication.revues.org/10043 ; DOI : 10.4000/questionsdecommunication.10043

Haut de page

Auteur

Florence Thiault

Groupe d’études et de recherche interdisciplinaire en information communication
Université Charles-de-Gaulle – Lille 3
F-59650
florence.thiault@univ-lille3.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page